Menu
Le bonheur m’a dit qu’il reviendrait

Le bonheur m’a dit qu’il reviendrait


Lune est une collégienne qui souffre de prosopagnosie, une pathologie qui fait qu’elle ne reconnaît pas d’un jour à l’autre les visages des gens qu’elle rencontre même pas de ses proches ou amis. Une particularité très handicapante. Lune est ainsi toujours sur la défensive, sauf avec son amie Elsa, une jeune fille « très grande et très grosse », dont la mère est au chômage et le père en prison et qui vit dans un quartier difficile de la ville. Mais cette année là, ça va beaucoup mieux pour Lune : elle est amoureuse de son camarade Anton, spécialiste des oiseaux. Pourtant Anton a aussi ses soucis. Harcelé par Enzo, il est véritablement tétanisé par la peur dès que celui-ci approche. Un soir, Anton invite Lune à une soirée chez une amie. Mais il la trahit et donne l’occasion à Enzo de tenter de la violer. Lorsqu’Elsa l’apprend, elle brise deux côtes et une clavicule à Enzo et se fait renvoyer du collège. Le mois de juillet arrivant, les deux jeunes filles décident de faire ensemble un périple à pied à travers la Bretagne. Un voyage initiatique qui renforcera encore le lien qui les unit et leur permettra d’éclaircir un peu leur avenir embrumé.

Un texte sur la différence, le handicap mais aussi la trahison et le harcèlement, qui met en situation deux jeunes filles de notre époque, à la fois débrouillardes et fragiles, effrontées et touchantes.

Âge : À partir de 13 ans

Pages : 280

Format : 14 x 21 cm

ISBN : 978-288908-455-5

Année de production : 2019

Mots-clés : , ,

14.90 

En stock