Menu

Moi, ma maman…

Que c’est dur pour un lapinot qui aime tant sa maman de sentir qu’elle ne lui appartient pas toute entière ! Alors, par dépit, il la critique, la déteste et va s’en aller pour toujours… Pour toujours ? Pas vraiment car il a oublié quelque chose ! Maman est toujours là, bien plus aimante qu’il n’avait imaginé. On a toujours besoin d’être rassuré. Un album tendre et malicieux.

Une belle histoire de Komako Sakai à écouter lover dans les bras de sa maman (ou de son papa ça marche aussi !) :