Menu
Mademoiselle de trop

Mademoiselle de trop


«Mademoiselle de trop» : c’est comme cela que sa mère surnommait affectueusement Charlotte-Adélaïde-Anne, alias Anna Lullin.

Née en 1793 à Genève en des temps troublés, Anna dont la famille sera sauvée par la charité de ses oncles, deviendra l’épouse d’un riche Genevois Jean-Gabriel Eynard.

Alors que la guerre fait rage en Europe en 1813, Genève, qui appartient à la France depuis 1798, se déclare indépendante. C’est la restauration de la République. Gabriel, l’époux d’Anna, est alors appelé à Paris, puis au congrès de Vienne pour participer aux négociations entre nations alliées après l’exil de Napoléon sur l’Ile d’Elbe. Anna l’accompagne.

Genève veut faire partie de la Suisse et faire reconnaître sa neutralité. L’intelligence et la finesse d’Anna feront merveille. Charmant les grands de ce monde elle sera un véritable atout pour les représentants de son pays.

L’acte final du congrès garantira l’indépendance et la neutralité de la Suisse et la République de Genève sera acceptée comme canton de la Confédération.

De retour à Genève, Anna, qui a pris goût à l’action, continuera de recevoir savants, artistes et politiciens et sera à l’origine de nombreuses oeuvres caritatives.

Une incursion originale dans l’histoire genevoise, sur les pas d’un personnage attachant, une femme de caractère et de conviction. Les dessins colorés d’Albertine donnent fraîcheur et légèreté à cet album, et s’insèrent à merveille entre les photographies et reproductions de tableaux d’époque.

Âge : À partir de 7 ans

Pages : 64

Format : 16 x 20 cm

ISBN : 978-2-88908-220-9

Année de production : 2014

Mots-clés : ,

15.00